Étude – Défaillances et sauvegardes d’entreprises en France : 2ème trimestre 2012

Les PME restent cependant très exposées comme au plus fort de la crise (+ 50 %).