Etude – Comportements de paiement des entreprises en France et en Europe : 4ème trimestre 2012

En Italie, les retards de paiement dérapent encore et approchent les niveaux élevés de 2009.

Les TPE peinent de plus en plus pour payer leurs fournisseurs.

En France, les comportements de paiement des TPE se dégradent.

Moins d’une entreprise française sur trois paye ses fournisseurs sans retard.

31,5 % des entreprises françaises règlent leurs factures dans les délais sur le quatrième trimestre 2012 . C’est environ 1 % de moins par rapport au troisième trimestre 2012 (32,3 %). Ce ratio est au plus bas depuis le printemps 2011.
36,6 % des entreprises françaises décalent leurs paiements jusqu’à 15 jours après la date prévue sur la facture, c’est un record en Europe dont la moyenne se situe à 27,5 %. Les reports de paiement supérieurs à 15 jours sont également nombreux et sont constatés dans les transactions de près d’un tiers des entreprises françaises (31,9 %). Plus précisément plus du quart des entreprises (26,3 %) payent leurs fournisseurs avec des retards de 16 à 30 jours ; ce taux est supérieur de 5 % à la moyenne européenne. Calculé en nombre de jours moyen sur l’ensemble des transactions, le retard de paiement des entreprises françaises s’établit à 12,1 jours fin 2012, contre 11,8 jours en été et 11,5 jours au printemps.

Les TPE de moins de 10 salariés s’essoufflent.

Les TPE sont près de 4 fois plus nombreuses que les ETI et GE (grandes entreprises) à payer leurs fournisseurs sans retard.
Moins de 10 % des ETI et GE payent leurs fournisseurs sans retard (9,5 %) sur le dernier trimestre 2012. Ces grands acteurs économiques règlent leurs fournisseurs majoritairement (55,3 %) avec des retards compris entre 1 et 15 jours.
Les PME (10 à 249 salariés) sont moins d’une sur quatre (23,8 % stable) à respecter les dates d’échéance et plus de 43 % à les reporter de 1 à 15 jours. Les TPE tentent de rester les plus vertueuses. 37 % d’entre elles payent leurs fournisseurs à la date convenue. Cette proportion s’inscrit toutefois en retrait de près de 1 % par rapport au troisième trimestre et de 2 % par rapport à fin 2011. Au-delà de 30 jours de retard, la proportion d’entreprise reste forte, au-delà de 6 %.
Exprimé en jours, le retard moyen de paiement se situe à 11,6 jours pour les entreprises de moins de 10 salariés, 11,5 jours pour celles de 10 à 250 salariés et 12,4 jours pour celles de plus de 250 salariés.

Comportements de paiement des entreprises T4 2012

Etude – Comportements de paiement des entreprises en France et en Europe T4 2012

Se connecterS'inscrire

Vous devez vous connecter pour télécharger ce contenu

La rédaction
La rédaction
La rédaction est composée de plusieurs collaborateurs du Groupe Altares qui sont spécialisés dans leurs domaines respectifs (data science, data marketing, data intelligence, etc.) et qui partagent l'envie de faire part de leur passion de la Data à nos lecteurs.

Vous aimerez aussi...

X