Étude – Défaillances et sauvegardes d’entreprises en France : 3ème trimestre 2013

13 140 jugements (+ 7,6 %) dont 12 790 redressements et liquidations judiciaires (+ 7,5 %) et 350 procédures de sauvegardes (+ 11 %).

12 790 entreprises en dépôt de bilan : une situation similaire à 2009.

Sur le front des redressements ou liquidations judiciaires (RJ/LJ), le deuxième trimestre 2013 avait débuté par un mauvais mois d’avril (+ 16 % par rapport à la même période en 2012) suivi de deux mois restés compliqués (+ 4 %). Ce troisième trimestre reproduit le scénario avec un mois de juillet très lourd durant lequel plus de 5 400 entreprises ont été déclarées en cessation de paiement (+ 8 %). La légère amélioration observée sur août et la stabilisation sur septembre n’ont pas permis d’inverser la tendance. Le troisième trimestre s’achève donc sur une hausse de 7,5 % du nombre de RJ/LJ par rapport à la même période 2012. 12 790 entreprises ont ainsi déposé le bilan, soit un nombre comparable à celui observé au cours de l’été 2009 (12 657).
Les sauvegardes, dispositif de prévention destiné aux entreprises qui ne sont pas en état de cessation des paiements, restent peu nombreuses et représentent moins de 3 % de l’ensemble des procédures collectives. Cependant, leur nombre augmente.
Ce trimestre, 350 ouvertures de sauvegardes (+ 11,1 %) ont été accordées, un volume jamais atteint durant une période estivale depuis 2006 année quand cette nouvelle procédure a été mise en place.

Avec 90 % des défaillances, les TPE de moins de 10 salariés paient un lourd tribut ce trimestre

Les statistiques de défaillances sont tirées par les TPE de moins de 10 salariés qui concentrent plus de neuf défaillances sur dix. Les PME d’au moins 50 salariés ne sont pas épargnées ; 112 ont défailli (dont 92 RJ/LJ), chiffre au plus haut depuis 2009 qui en comptait une quarantaine de plus. Dans ces conditions, le nombre d’emplois directs menacés par une procédure collective approchent encore 53 000 (+ 5 %) mais ce sont près de 6 000 emplois qui ont été préservés par rapport à la même période 2009. La crise avait lourdement frappé l’industrie manufacturière qui perdait alors 900 sociétés au cours de l’été 2009 ; ce troisième trimestre 2013, elles sont 650.

Les cartes

Se connecterS'inscrire

Vous devez vous connecter pour télécharger ce contenu

La rédaction
La rédaction
La rédaction est composée de plusieurs collaborateurs du Groupe Altares qui sont spécialisés dans leurs domaines respectifs (data science, data marketing, data intelligence, etc.) et qui partagent l'envie de faire part de leur passion de la Data à nos lecteurs.

Vous aimerez aussi...

X