Etude – Comportements de paiement des entreprises en France et en Europe : 1er trimestre 2015

A 13,3 jours, les retards de paiement des entreprises françaises sont au plus haut depuis dix ans.

Voisin de 15 jours, le retard moyen de règlement en Europe est proche de son niveau de crise. En France, le retard moyen se fixe au delà de 13,3 jours un niveau qui n’avait pas été atteint depuis dix ans.

En Europe, les retards de paiement évoluent peu, sous la barre des 15 jours.

Les entreprises françaises, deux fois moins vertueuses que leurs voisines allemandes.
En France, sur le premier trimestre 2015, à peine plus d’une entreprise sur trois (36,8 %) paye ses factures sans retard ; c’est mieux qu’un an plus tôt (33,3 %) mais moins bien qu’en fin 2014 (38,3 %). La France se positionne sous la moyenne européenne (41,4 %) ; une moyenne dopée par l’excellence allemande et ses 74 % d’entreprises qui respectent les dates de facture. Le comportement allemand est d’autant plus remarquable que les délais contractuels de paiement sont deux fois moindres qu’en France (30 jours contre 60 jours). Au Royaume-Uni, où les délais de règlement usuels sont sous les 60 jours, moins d’une entreprise sur quatre (22,6 %) paye sans retard. Au Sud, l’Espagne (46,3 %) et l’Italie (37,2 %) signent de meilleurs respects des engagements que la France mais les délais contractuels pratiqués sont proches de 120 jours en Italie et encore supérieurs à 90 jours en Espagne.

La reprise puise dans des trésoreries encore faibles

La dégradation des comportements de paiement des entreprises confirme la faiblesse des trésoreries. En France, le taux de longs retards, ceux dépassant de plus de 30 jours l’échéance de la facture, atteint désormais 7,6 %. Si ce pourcentage est inférieur à la moyenne européenne (une entreprise sur dix), il est 2 % plus élevé qu’un an plus tôt. Dans ces conditions, le retard moyen exprimé en jour dérape sur un an. Il a augmenté de 1,6 jour depuis le printemps 2014 et se situe désormais à 13,3 jours une valeur qui n’avait plus été approchée depuis dix ans.

Plus de 90 % des ETI et grandes entreprises françaises payent avec des retards de 1 à 30 jours

Les ETI et Grandes Entreprises (G.E.) sont régulièrement pointées du doigt pour le règlement tardif de leurs factures. Les chiffres de ce début d’année le confirment. Plus de neuf sur dix (92,1 %) paye leurs fournisseurs et sous-traitants avec un retard de 1 à 30 jours. En comparaison, les TPE de moins de 10 salariés sont quasiment deux fois moins nombreuses (49,1 %) dans ce cas.

Retard de paiement France T1_2015

Etude – Comportements de paiement des entreprises T1 2015

Retard de paiement en Europe T1 2015

Etude – Comportements de paiement des entreprises T1 2015

Se connecterS'inscrire

Vous devez vous connecter pour télécharger ce contenu

La rédaction
La rédaction
La rédaction est composée de plusieurs collaborateurs du Groupe Altares qui sont spécialisés dans leurs domaines respectifs (data science, data marketing, data intelligence, etc.) et qui partagent l'envie de faire part de leur passion de la Data à nos lecteurs.

Vous aimerez aussi...

X