Nette amélioration des défaillances d’entreprises

nette amelioration des defaillances

« Nette embellie sur le front des défaillances », titre Les Echos en ce 28 avril, rejoint par Le Figaro, ou encore « Un nouveau signal positif pour l’économie française » sur BFM Business ce matin, suite à la publication de l’étude Altares sur les défaillances d’entreprises au 1er trimestre 2016.

C’est la bonne nouvelle de ce début d’année 2016 : Les défaillances d’entreprises s’inscrivent en baisse de plus de 10 % Observe Thierry MILLON, Directeur des études Altares.

Et le premier à s’en réjouir, c’est François Hollande lui même. En visite à Gennevilliers, jeudi 28 avril, le président de la République a jugé que c’était “le meilleur chiffre pour saluer le fait que la reprise économique était là” dans l’Express.

Et pour la première fois toutes les tailles d’entreprises profitent de l’amélioration : les défaillances d’entreprises de plus de 50 salariés sont au plus bas depuis 10 ans, et chez les TPE, très fortement représentées (93% des défaillances totales), la baisse atteint 9%.

Une bonne nouvelle en entraînant une autre, une réduction de 10% du nombre de défaillances et c’est 9400 emplois de sauvés !

Ne manque plus qu’un ingrédient, le financement, pour accompagner cette reprise et la transformer en croissance durable, conclut Thierry Millon dans son étude trimestrielle.

Pour connaitre la situation dans votre région ou votre secteur d’activité, ou le nom des sociétés de plus de 30 M€ de chiffre d’affaires, placées en sauvegarde, redressement judiciaire ou liquidation, je vous invite à télécharger l’étude.

 

Thierry Millon on LinkedinThierry Millon on Twitter
Thierry Millon
Thierry Millon
Directeur des études chez Altares D&B
Spécialiste des données et informations BtoB Thierry possède une connaissance pointue sur l’univers des entreprises, allant des sociétés du CAC 40 jusqu’aux TPE. Il intervient régulièrement comme expert et conseil auprès de nombreuses organisations professionnelles, d’organismes publics et de medias. Dès la fin des années 80, Il participe à la création d’une des premières bases de données d’information sur les entreprises avant d’intégrer quelques années après le groupe Dun & Bradstreet.

Vous aimerez aussi...

X