La réussite au féminin par Laurence Augoyard

Laurence Augoyard, présidente directrice générale d’Altares, était invitée le 13 mai 2016 aux Matins de l’économie du Journal du Dimanche pour débattre sur la réussite au féminin.

reussite au feminin laurence augoyard

En 2015 les femmes sont à l’origine de la création de 44% des entreprises. Pour elles accéder aux hautes fonctions d’une entreprise devient plus accessible.

Laurence Augoyard témoigne des progrès accomplis :

C’est moins difficile qu’il y a quelques années. J’ai l’impression que les hommes saisissent de mieux en mieux l’intérêt de la mixité en entreprise.

A la question “Existe-t-il un management au féminin ?”, Laurence Augoyard répond :

« Une femme peut apporter un autre regard … Elle va chercher davantage à trouver une solution […] Chez moi, c’est très naturel de voir hommes et femmes travailler ensemble »

 

 Interviewée à l’issue de cette matinée-débat, Laurence Augoyard répond à 3 questions :

Comment expliquer que des femmes PDG comme vous constituent encore une exception en 2016?

Il faut distinguer les générations, les moins de 50 ans et les jeunes face aux femmes plus séniors. Dans ma génération, les freins sont les femmes elles-mêmes, qui n’osent pas aller chercher des postes à responsabilité et qui n’osent pas entreprendre. Ce n’est plus forcément vrai dans la nouvelle génération et tant mieux. Il y a évidemment aussi un contexte, un contexte masculin notamment, qui fait que les hommes ne donnent pas suffisamment leur chance aux femmes. J’ai la chance d’être l’exemple inverse, puisque des hommes m’ont fait confiance tout au long de mon parcours. J’ai aussi su la saisir.

 Que peut apporter une femme dans le management et son travail au quotidien?

Une femme peut apporter un autre regard, gère mieux son égo je pense. Elle va plus chercher à trouver une solution, comprendre par l’écoute l’ensemble des arguments qui sont mis autour d’une table. Avec les hommes, on n’est pas constitués de la même façon psychologiquement je pense, et on n’a pas la même façon de traiter l’humain. Dans une entreprise, ce levier humain peut permettre de réussir. Chez moi, c’est très naturel de voir hommes et femmes travailler ensemble. Mais il est vrai qu’on voit encore des femmes à fort potentiel qui n’osent pas.

 Vous en appelez à l’analyse de chiffres très concrets pour prouver la qualité du travail féminin.

Oui, il y a des études faites par des universités comme Harvard et McGill qui montrent que dans les PME et les petites ETI, les femmes ont des meilleurs résultats que les hommes sur deux niveaux : le chiffre d’affaires et l’Ebitda. Je trouve que c’est intéressant d’utiliser des chiffres pour essayer de contextualiser et d’objectiver le travail féminin sans tomber dans le portrait de femmes que l’on nous ressasse. 

 Retrouvez d’autres témoignages de femmes dans l’article du Journal du Dimanche du 22 mai qui titre Un nouveau regard sur la réussite au féminin.

http://www.lejdd.fr/Economie/Un-nouveau-regard-sur-la-reussite-au-feminin-786771

La rédaction
La rédaction
La rédaction est composée de plusieurs collaborateurs du Groupe Altares qui sont spécialisés dans leurs domaines respectifs (data science, data marketing, data intelligence, etc.) et qui partagent l'envie de faire part de leur passion de la Data à nos lecteurs.

Vous aimerez aussi...

X