Le rôle du Chief Data Officer et comment il peut rendre la data intelligente.

L’incontournable passage du Data Manager au Chief Data Officer (CDO) au sein des directions marketing et des stratégies métiers.

role du chief data officer

Le passage de la Data traditionnelle vers le Big Data puis le Smart Data voit l’organisation d’entreprises se modifier avec de nouvelles fonctions telles que le « Chief Data Officer ». Selon la maturité de l’entreprise vis-à-vis de l’usage de sa Data, le CDO (chief data officer) occupe différentes responsabilités.

La Data Gouvernance est le premier élément de rupture entre un Data Manager et un Chief Data Officer. La Data Gouvernance répond à des enjeux de Data Qualité, de Sourcing des données. Le CDO est également le garant des règles de gestion de la donnée et plus particulièrement du lien entre les SI et les départements Métiers. L’objectif principal est de montrer que la bonne utilisation des données permet de mieux répondre aux enjeux business et d’améliorer les performances de l’entreprise.

Selon l’étude « A Cubic FrameWork for Chief Data Officer : Succeeding in a World of Big Data » paru dans MIS Quartely Executive, co-écrite par Yang W. Lee, Stuart E. Madnick, Richard Y. Wang, Forea L. Wang et Hongyun Zhang, le rôle du Chief Data Officer appliqué à une organisation peut être analysé selon un Cube Tridimensionnel :

1 – La direction et ses collaborateurs avec un usage de l’information Externe versus Interne

2-  L’espace de la Data avec le passage de la Data traditionnelle versus le Big Data

3 – La valeur d’usage et d’impact de la Data avec une application de services versus stratégique

Cette grille d’analyse appliquée à 600 entreprises a permis de déduire que seules les sociétés leader sur les modèles économiques de la DATA savaient mettre à profit le rôle du Chief Data Officer pour exploiter le Big Data sur des logiques de stratégie business et de valorisation de la donnée, le plus souvent au sein des directions métiers et marketing.

Concernant le 1er axe avec l’usage de l’information externe versus interne, le CDO doit établir la chaine de valeur de la Data. Cela implique la création de catalogues de données, l’organisation de la gestion des données et des processus répondant à des enjeux business, la création de rapports et de tableaux de pilotage dont les indicateurs nouveaux doivent permettre une amélioration de la gestion.

Cette chaine de valeur doit être optimisée avec l’acquisition des données externes qui vont compléter les données internes, pour créer des Méta-données permettant de révéler une connaissance approfondie des données entreprises.

Concernant le 2ème axe sur l’espace de l’information de la Data Traditionnelle vers le BigData, l’enjeu principal du CDO va être de connecter le Big Data SI géré par les directions informatiques avec le développement des stratégies souhaitées par les directions métiers. Le CDO doit être moteur pour faire évoluer et adapter la diversité des données collectées et en ressortir les analyses permettant d’avoir des gains de productivité orientés métiers et répondant à des enjeux business.

Concernant le 3ème axe sur l’impact de l’utilisation de l’information et le passage du Service à la Stratégie, le premier impact d’un meilleur usage de la donnée est l’amélioration des services. L’impact réel du CDO doit être sur la stratégie de l’entreprise grâce à l’apport de nouveaux outils et de nouvelles méthodes de travail comme la DATA Agrégation qui permet d’apporter de nouveaux types de flux d’informations et de tableaux de bord avec des algorithmes de données permettant un meilleur pilotage stratégique.

Pour conclure, le positionnement et le rôle du CDO dans une organisation montre la maturité que celle-ci peut avoir par rapport à l’usage de sa donnée et par rapport aux passages d’un Big Data drivé par les directions des systèmes d’informations. Ainsi, le nouveau rôle du CDO au sein des directions stratégiques et marketing permet de faire évoluer un lake de Data vers des applications Smart Data répondant aux enjeux business des directions métiers.

Ainsi la DATA, identifiée comme source de valeur dans l’entreprise permet de développer une intelligence collective.

 

En savoir plus sur le salon Data Marketing.

 

La rédaction
La rédaction
La rédaction est composée de plusieurs collaborateurs du Groupe Altares qui sont spécialisés dans leurs domaines respectifs (data science, data marketing, data intelligence, etc.) et qui partagent l'envie de faire part de leur passion de la Data à nos lecteurs.

Vous aimerez aussi...

X