Impact du pouvoir du consommateur sur les business model

Quel est l’impact de l’empowerment progressif du consommateur sur le business model des organisations aujourd’hui ?

impact du pouvoir du consommateur sur les business model

Le consommateur a pris, avec l’apparition du e-commerce puis des plateformes digitales participatives, le pouvoir sur les marques et les produits.
Les leaders de chaque marché ont du se réinventer par l’expérience utilisateur afin de garder leurs statuts. Et pour les nouveaux entrants par la mise en place des business models innovants avec une évolution de l’usage ou bien par la disruption d’un marché statique.

Ainsi les méthodes d’entreprises pour développer les produits et les offres ont progressé en rapidité et en cohésion pour accélérer la capacité d’innovation en lien avec le client final et l’usage d’un produit. Pour ce faire nous avons vu apparaître dans les entreprises des nouveaux talents tels, que les UX designers, les Data Scientist, les Product Owner, les Scrum Master et des nouvelles méthodes permettant de trouver un concept et de le transformer en business model.

Faire naître le concept et le Business Model, les 5 étapes clés

Etape 1 :  Réaliser un Pitch Elevator dont l’objectif est de présenter le projet en moins d’une minute ; le terme vient de l’idée de pouvoir présenter son projet à un patron le temps d’un trajet dans un ascenseur. Le Pitch Elevator doit répondre aux éléments suivants :

  • Qui est le consommateur cible ?
  • Quelle est l’expression du besoin ?
  • Comment s’appelle ce produit et quelle est sa catégorie ?
  • Quels sont les avantages et les raisons inconditionnelles pour l’achat ?
  • Quel est le facteur différenciant principal ?

Etape 2 : Établir un Business Model à l’aide d’un LEAN CANEVA.

Etape 3 : Établir un produit minimum viable.

Pour réaliser cette étape, il y a deux phases :
Une première phase de création et d’ouverture où on indique l’ensemble des fonctionnalités et services dont pourrait souhaiter bénéficier un client. Suivi d’une deuxième phase dont l’objectif est de se recentrer sur l’essentiel avec la simplification des fonctionnalités et du service à proposer aux clients en 1er phase de lancement du produit.

Etape 4 : Tester la maquette du produit ou du service directement avec des consommateurs finaux afin d’en identifier avant même la création, la viabilité et la perception client.

Etape 5 : Créer des Personas qui correspondent à des clients réels mis en relief avec leurs personnalités, leurs besoins, leurs approches et leurs écosystèmes.

En conclusion de ces phases, nous devons indiquer les risques du projet, les métriques d’évaluation et de réussite du produit. Egalement positionner chacun des intervenants dans une matrice où l’on indique les attentes et les objectifs de chacun.Ces méthodes permettent de développer une approche Customer Centric et d’aller à la rencontre permanente de clients pour écouter leurs besoins.
Ce principe itératif doit permettre de se remettre en cause et de changer de stratégie et même de Business Model.

Il n’est pas grave de faire une erreur, le principe est de pouvoir s’en rendre compte assez vite pour limiter les conséquences et se repositionner.

Le retour de terrain et l’approche client centric est primordiale car il permet d’identifier si le produit ou service créé est adapté mais également de percevoir quels sont les autres potentiels de croissance qui entourent le client de par son cycle de vie et les interactions avec son métier et ses services.

Yohan Wasmes Benqué , Chief Marketing and Innovation Officer ( Altares D&B )

La rédaction
La rédaction
La rédaction est composée de plusieurs collaborateurs du Groupe Altares qui sont spécialisés dans leurs domaines respectifs (data science, data marketing, data intelligence, etc.) et qui partagent l'envie de faire part de leur passion de la Data à nos lecteurs.

Vous aimerez aussi...

X