Guide du crowdfunding

L’économie collaborative poursuit son développement au fil des années et séduit de plus en plus les consommateurs. Revenons un peu sur l’un des concepts phare de l’économie collaborative : le crowdfunding.

Guide du crowdfunding

Le terme anglais “crowdfunding” signifie au sens littéral « financement participatif », il s’agit d’un mécanisme qui permet de collecter les fonds nécessaires à la réalisation de projets, qu’ils proviennent d’entreprises ou de particuliers. Les fonds sont collectés par le biais de plateformes web qui offrent une visibilité complète des différents projets.

Comment ça marche ?

Technique de financement relativement prisée, le crowdfunding met en relation des porteurs de projet avec des investisseurs.
Start-up, PME, ETI, et TPE, vous pouvez désormais lever des fonds sans avoir recours à votre banquier.

Le crowdfunding est donc un mécanisme qui vous permet de récolter des fonds auprès d’un large public en vue de financer un nouveau projet (création d’entreprise, service innovant etc). Le plus souvent, ce type de financement fonctionne via internet par des plateformes de financement participatif. Ce type de financement diffère totalement des méthodes traditionnelles.

Le crowdfunding peut reposer sur trois formes :
Le prêt, également appelé crowdlending (remboursement sur une durée de maximum 7 ans)
La prise de participation, souscription de titres de capital ou de créance, l’internaute sera rémunéré par une prise de participation au capital de la nouvelle société / nouveau projet
Le don, sans contrepartie financière.

Des intérêts pour le donateur ?

Le crowdfunding a une approche collaborative et ouverte. Ce terrain d’échange peut mener à une entraide entre un porteur de projet et un donateur qui apporte d’une part son expertise et d’autre part son réseau.
La démarche du don est généralement liée au concept de « early bird », c’est-à-dire la prime au premier : les donateurs se voient comme à l’origine du projet, ils sont parties prenantes de l’aventure et cela peut être une vraie motivation pour eux.

Pourquoi faire appel au crowdfunding ?

Le crowdfunding séduit depuis quelques années de plus en plus d’entrepreneurs, porteurs de projet, PME, etc. Comment expliquer ce succès fulgurant et cet engouement ?
Ce type de financement offre de nombreux avantages. Tout d’abord il vous libère de la dépendance aux banques (crédits bancaires, etc.), le processus de financement est relativement rapide, un cercle vertueux au niveau de la communication peut se former.

En effet vous devrez communiquer auprès des internautes sur votre projet, ainsi ceux qui participent au financement deviendront a priori ambassadeurs de votre projet et par la suite communiqueront également dessus. Viralité et notoriété seront fortes et rapides. Ainsi, votre projet se fera une place sur le marché, vous aurez une certaine visibilité concernant vos lead users. Ce sont donc des atouts non négligeables pour le lancement et la vie de votre projet.
Même si les avantages sont nombreux, ne négligez pas le coût qui peut se révéler parfois élevé. Outre cela, d’autres risques peuvent voir le jour, à savoir le non remboursement, le titre acheté qui perd de sa valeur par exemple.

Le crowdfunding, une pratique qui devient réglementée …

Depuis le 1e octobre 2014, le crowdfunding a été soumis à une législation plus stricte. Le décret relatif au financement participatif est entré en vigueur avec comme prévision :

  • Concernant l’equity : un enregistrement obligatoire auprès de l’Organisme pour le Registre des Intermédiaires en Assurances (ORIAS) et auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF)
  • Concernant le prêt : obligation d’enregistrement auprès de l’ORIAS et réglementation de contrôle des plateformes réalisées par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR).
  • Enfin, concernant le don, pas d’obligation d’enregistrement auprès de l’ORIAS, néanmoins vous avez la possibilité de le demander afin d’obtenir le label : « Plateforme de crowdfunding régulée par les autorités françaises »

Notez également qu’à partir d’octobre 2016, les entreprises pourront désormais utiliser les plateformes de financement participatif pour prêter leur trésorerie à d’autres entreprises. E. Macron a validé cette nouvelle étape fin mars 2016 lors des 3èmes Assises du Financement Participatif.

Quelques chiffres sur l’évolution du crowdfunding en France …

Entre 2014 et 2015, le marché du crowdfunding a doublé en France. Les baromètres montraient tous des chiffres encourageant quant à l’évolution grandissante du crowdfunding. Les chiffres s’envolent et le baromètre pour l’année 2015 réalisé par CompinnoV et publié par l’association Financement Participatif France met bien en exergue cette évolution.
De 152 millions d’euros de fonds collectés enregistrés en 2014, on passe en 2015 à 296,8 millions d’euros ! Un succès fulgurant concernant les résultats du financement participatif.

CompinnoV nous communique également les chiffres des plateformes de prêt qui explosent : ces dernières ont collecté 196,3 millions d’euros en 2015 soit 122% de plus qu’en 2014.
Quant aux plateformes d’investissement : 50,3 millions (soit +98%) et celles spécialisées dans le don 50,2 millions d’euros (soit +31%).

Notez que le crowdfunding est un financement phare, en pleine expansion avec des belles perspectives devant lui.

Sources:
Parlons PME par BNP Paribas
Good Morning Crowdfunding
Panorabanques
Financement participatif France
Guide du routard du financement d’entreprise

La rédaction
La rédaction
La rédaction est composée de plusieurs collaborateurs du Groupe Altares qui sont spécialisés dans leurs domaines respectifs (data science, data marketing, data intelligence, etc.) et qui partagent l'envie de faire part de leur passion de la Data à nos lecteurs.

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
X