Scopfi : décryptage par Etienne Veauvy, product owner

Altares a lancé la plateforme de financement Scopfi.

Pour en parler, Etienne Veauvy, Product Owner de la solution est l’invité de Frenchweb.

Frenchweb : Qu’est-ce qui a incité Altares à lancer Scopfi ?

Etienne Veauvy : Altares est un expert de la data depuis de nombreuses années et partenaire du réseau mondial Dun & Bradstreet. Altares a un vrai rôle de confiance auprès des différentes institutions bancaires. L’objectif d’Altares était de trouver de nouvelles applications adossées à son socle de data, au service des TPE PME. Il se trouve que le financement reste une vraie problématique pour cette typologie d’entreprises et donc Scopfi est né de ce constat et du coeur de métier d’Altares, la data : une vraie légitimité pour Altares de lancer ce produit.

Frenchweb :Concrètement pouvez-vous nous expliquer le fonctionnement de Scopfi ?

Etienne Veauvy : Scopfi permet aux TPE PME de trouver la solution de financement la plus adaptée à leurs besoins. Concrètement comment cela fonctionne ? Vous êtes une entreprise et avez un besoin de trésorerie ou d’investissement, vous allez sur le site www.scopfi.fr, vous exprimez le montant et le délai, vous renseignez votre SIREN, votre nom de société et vous avez accès tout de suite à toutes les offres pour lesquelles vous êtes éligible puisque nous intégrons les critères d’éligibilité des financeurs.

Qui sont ces financeurs ?

Toutes typologies de financeurs : le financeur traditionnel de type banque, l’affactureur, le financement participatif, le crowdlending, le leasing, etc…

L’objectif est de pouvoir rendre accessible, en 3 clics, pour une entreprise à toutes les offres pour lesquelles elle est éligible. Elle peut toutes les sélectionner pour maximiser ses chances d’obtention du financement. Elle constitue un dossier 1 seule fois qu’elle peut envoyer à tous les financeurs et elle est fixée de leur réponse sous 48h, s’il n’y a pas de délai supplémentaire de soumission de documents.

Frenchweb :Pour proposer des offres pertinentes, il faut un algorithme, quelles sont ses particularités ?

Etienne Veauvy : L’algorithme c’est effectivement le coeur du moteur de Scopfi.

Pas moins de 5 algorithmes permettent de mettre en relation les entreprises avec les organismes de financement de façon rapide et fiable.

  • Le premier algorithme vise à cibler les solutions de financement en prenant en compte à la fois le besoin exprimé par l’entreprise mais aussi son identité, le parcours de son dirigeant et ses états financiers.

Ex : Proposer de l’affacturage uniquement aux entreprises en BtoB

  • Le second algorithme vise à donner un score de pertinence aux solutions de financement choisies : le montant du financement, son coût, son délai d’obtention et le caractère engageant de la solution choisie.

Ex : Proposer des solutions en crowdsourcing s’il s’agit d’un investissement moyen terme pour le développement rapide du business dans le cas où l’entreprise est déjà endettée.

  • Le troisième algorithme réalise le matching entre le projet, le profil de l’entreprise et les financeurs qui en s’inscrivant sur la plateforme donnent leurs conditions d’obtention du crédit.

Ex : Ne proposer que des entreprises ayant 3 bilans de publiés, ayant des activités commerciales, un score de défaillance faible.

  • Le quatrième algorithme score la défaillance de l’entreprise. L’univers prédictif du score a été bâti sur l’univers complet de 4,5 millions d’entreprises commerciales en prenant en compte 8 années de défaillances d’entreprises (60.000 par an soit 480.000 au total). Ce score permet aux financeurs de paramétrer le niveau de risque

Ex : Un score inférieur à 8 indique un risque de défaillance 10 x supérieur à la moyenne

  • Le cinquième algorithme calcule le retard moyen des entreprises sur la base de 211 millions de factures qui nous sont fournis par des partenaires.

Ex : La moyenne de retard en France est de 12 jours, si le retard de l’entreprise est inférieur et qu’il ne s’est pas détérioré depuis 3 mois alors on considère qu’elle a un bon profil de paiement

Ces scores sont composés de nombreux paramètres, et bâtis autour des données entreprises disponibles dans les bases de données d’Altares, des données en open data. Les algorithmes rapprochent ainsi le profil du demandeur de crédit, le type de cibles recherchées par les organismes financiers, les critères liés aux caractéristiques précises des produits de financement et les risques de défaillance et de solvabilité des entreprises porteuses de projet.

La rédaction
La rédaction
La rédaction est composée de plusieurs collaborateurs du Groupe Altares qui sont spécialisés dans leurs domaines respectifs (data science, data marketing, data intelligence, etc.) et qui partagent l'envie de faire part de leur passion de la Data à nos lecteurs.

Vous aimerez aussi...

X