les 17 prédictions, épisode 9: les agents et objets autonomes.

Prédiction #9

Les « agents et les objets autonomes” vont continuer d’être une grosse tendance, selon Gartner, incluant les robots, les voitures autonomes, les assistants personnels virtuels, et les « conseillers à puce ».

objets autonomes

A lire l’abondante littérature journalistique sur le sujet, nul doute que le thème des agents et objets autonomes intrigue, intéresse, passionne.

Pourtant, rien de ce qui se passe aujourd’hui n’étonnera les fans de science-fiction ; on est même plutôt en retard par rapport à la plupart des récits d’anticipation.

Si on prend les agents et objets cités un par un, de quoi parle-t-on exactement ?

  • Les robots : historiquement, c’est la plus ancienne contribution de l’homme à la science-fiction. On parle des robots tels qu’on les envisage aujourd’hui depuis le 18ème siècle avec les premiers automates de Vaucanson ou les animaux cybernétiques de H. Piraux ou Ducrocq au début du 20ème siècle. A la même époque, l’industrie s’empare rapidement de la technologie pour augmenter la productivité des usines et pousser la taylorisation à son maximum. Aujourd’hui, le robot fait un peu l’office d’un patriarche à la nombreuse descendance protéiforme : chatbots pour la relation client, nanobots pour la biologie, rovers pour les explorations extrêmes, etc. Comme on discute très sérieusement de le soumettre à des textes de loi et, signe ultime de reconnaissance, à l’impôt, on pourrait presque se dire que le robot n’est plus un sujet prospectif.
  • Voiture autonome : Illustration de l’entrée de l’IA au sein d’un secteur industriel emblématique, tant au niveau économique que de ce qu’il véhicule (hum) de symboles et de modèles comportementaux. Nouvel argument d’une guerre économique et technologique parmi les constructeurs et équipementiers historiques, puis entre ces derniers et les nouveaux acteurs (Tesla, Uber, Google, Apple mais aussi Samsung et Huawei), la voiture autonome vient bousculer un marché qui vient à peine d’intégrer (mais pas encore de digérer) la nécessité absolue de passer du pétrole aux énergies alternatives. Ça fait beaucoup. Dans ce domaine, on démarre à peine (re-hum) et même si les GAFA nous abreuvent d’annonces sensationnalistes, on est loin d’avoir atteint ne serait-ce qu’un niveau théoriquement acceptable de fiabilité et de sécurité. Lancer une voiture autonome dans le chaos spécifiquement humain du trafic de la Place de l’Etoile ? Durée de vie du processeur : 0,5 secondes. Et puis, si en effet la voiture autonome permettra de téléphoner au volant, qu’en sera-t-il du plaisir de conduire ?
  • Assistants personnels virtuels : Alexa, Cortana, Siri, Google Now : la vérité est certainement quelque part entre HAL9000 et Samantha (Her).
  • Conseillers à puce (ou Smart Advisors) : On aborde ici le domaine de l’industrie 4.0 ; c’est une des premières briques de l’usine intelligente où les prises de décisions mineures (maintenance, réglages, etc.) sont prises en charge par des agents autonomes, des logiciels apprenant ou non. Là encore, il est important de préciser que l’efficacité et la pertinence de ces prises de décision reposent sur la compétence et la connaissance métier du programmeur, de son expérience de l’écosystème bien particulier qu’est l’usine, du comportement des robots et des circuits de traitement des données dans ce type d’environnement.

Ce qui sous-tend toutes ces technologies est bien entendu l’intelligence artificielle et le machine learning dont nous avons déjà abondamment parlé dans ce blog. Néanmoins, comme ne cessent de le clamer les principaux acteurs de l’IA, nous sommes encore, et pour plus longtemps qu’on ne le pense, dans une phase d’apprentissage : nous devons apprendre aux machines, pas apprendre d’elles. Nous devons surtout apprendre à leur accorder la place qui leur revient avant qu’elles nous imposent la nôtre.

La rédaction
La rédaction
La rédaction est composée de plusieurs collaborateurs du Groupe Altares qui sont spécialisés dans leurs domaines respectifs (data science, data marketing, data intelligence, etc.) et qui partagent l'envie de faire part de leur passion de la Data à nos lecteurs.

Vous aimerez aussi...

X