Les 17 prédictions, épisode 11: La crise des talents sera résolue par les entreprises

#Prédiction n°11

“…Mais la crise des talents peut se résoudre si les entreprises emploient de nouvelles tactiques. L’Institut International for Analytics prédit que les entreprises vont former et recruter en interne les bons profils afin de résoudre ces pénuries de postes.”

17 prédictions crise des talents

Merci l’IIA pour cette évidence mais en effet, la logique est respectée et elle est implacable :
Émergence de nouvelles technologies, nouveaux besoins des entreprises, nouvelles fonctions (comprendre : on affecte un collaborateur volontaire sur un poste et il apprend sur le tas), nouvelles formations, nouveaux métiers.
Cette mesure ne pourra être que transitoire car en effet, l’entreprise va former des collaborateurs, certes, mais uniquement et logiquement pour traiter des problématiques inhérentes à l’entreprise elle-même.
Cela va donc créer des compétences « maison », c’est le cas de le dire, mais c’est aussi un bon moyen de garder les collaborateurs ainsi formés un peu plus longtemps dans l’entreprise.
Pour ce qui est du recrutement en interne, tempérons un peu l’enthousiasme. Sur les fonctions demandées, la sélection se fera immanquablement sur des profils ayant déjà un background ou une formation scientifique. Difficile de croire que le petit gars qui végète au service courrier s’avère en définitive un data-strategist hors pair ou un data-scientist surdoué (je vous propose dans ce cas de revoir Will Hunting, vous passerez un honnête moment de cinéma et vous éviterez de vous faire des illusions).

Et si le but est d’éviter de recourir à des compétences externes, cela pourrait s’avérer compliqué, parce que les métiers en question sont extrêmement qualifiés et les connaissances à acquérir très pointues et qu’il vaut mieux partir sur des bonnes bases pédagogiques.
L’image d’un sensei dispensant son savoir à un aéropage de jeunes padawans vautrés sur des poufs multicolores est séduisante mais j’y crois moyennement.
Prendre le temps et allouer de tels moyens de formation sera essentiellement l’apanage des grands groupes qui peuvent se permettre de tels investissements et qui sont sur des cycles de déploiement relativement longs.
Pour les ETI et les PME qui sont en tension de personnel et qui, par ailleurs ont le besoin, voire la nécessité absolue, de devenir data driven pour rester dans la course, le recours à une expertise extérieure sera certainement la solution prioritaire.

La rédaction
La rédaction
La rédaction est composée de plusieurs collaborateurs du Groupe Altares qui sont spécialisés dans leurs domaines respectifs (data science, data marketing, data intelligence, etc.) et qui partagent l'envie de faire part de leur passion de la Data à nos lecteurs.

Vous aimerez aussi...

X