Loi Sapin 2, pilier n°6: Une formation des collaborateurs exposés

Pas de dispositif de conformité sans collaborateurs de l’entreprise sensibilisés de façon efficace.

Apprenez-en plus sur le dispositif de formation des collaborateurs, ainsi que sur l’ensemble des 8 piliers : Téléchargez le Guide Loi Sapin 2 : les 8 mesures à mettre en oeuvre dans l’entreprise, par Altares Dun & Bradstreet

La compliance est encore trop souvent associée à des procédures compliquées, contraignantes, bref, à de la « paperasse ». Du coup, beaucoup de collaborateurs, hormis ceux dont c’est la mission quotidienne, y portent assez peu d’attention. Pourtant, dans le cadre de la loi Sapin 2, leur rôle est crucial et sans leur implication le dispositif ne sera pas efficace. L’image du maillon indispensable au bon fonctionnement de la chaîne n’a jamais été aussi parlante dans ce domaine. En revanche, si les collaborateurs comprennent le dispositif et y adhèrent, les processus se transformeront, petit à petit, en culture d’entreprise.

Même si dans ce domaine, le minimum est mieux que rien, dans l’idéal, la formation ne doit pas être limitée à des formations « industrialisées » en ligne. Ces dernières auront de la légitimité pour les collaborateurs qui ne sont pas exposés à cette problématique au quotidien. Par contre d’autres fonctions devront être formées de façon plus approfondie : commerciales, achats, finance, contrôle interne, ressources humaines et bien sûr juridique.

Pour ces dernières, des formations « physiques » peuvent se révéler beaucoup plus efficaces : les personnes présentes seront plus impliquées que derrière un ordinateur mais surtout, les sessions de formations permettront d’aborder des sujets et des cas concrets auxquels les participants concernés font spécifiquement face. Elles permettront aussi à la fonction compliance d’avoir une bonne vision du « terrain » à travers les questions posées ou les commentaires des participants.

Plus on évoque le sujet, plus on s’aperçoit que, sur ce sujet de formation spécifique, on va du prêt-à-porter vers le « tailor made ». L’éventail des fonctions concernées est donc assez large, on vient de le voir, mais il faut prendre également en compte les spécificités culturelles locales, les usages de certains pays en matière, par exemple, de gratification, de cadeaux, etc.
Toute cette approche nécessite, de la part des formateurs, une technicité et une connaissance des enjeux sans faille mais aussi beaucoup de pédagogie.

En effet, il faudra trouver le subtil dosage entre l’exposition de ce qu’il est interdit de faire et la nécessité, pour les entreprises et donc leurs collaborateurs exposés, de continuer à faire du business et d’atteindre leurs objectifs quels qu’ils soient.




explication loi sapin 2 - 8 piliers Compliance

Gérard Drancourt on Linkedin
Gérard Drancourt
Gérard Drancourt
Head of Pre-Sales chez Altares chez Altares D&B
Spécialiste de la Data depuis 10 ans chez Altares, Gérard Drancourt a d’abord adressé le marché Finance & Assurance.
Il est depuis 2013 responsable du pôle Expertise Conformité d’Altares.
Son rôle est de conseiller et d’accompagner les entreprises et les organisations sur leurs nombreuses problématiques règlementaires et de leur proposer des solutions implémentables au sein de leur système d’information.

Vous aimerez aussi...

X