Les pionniers de l’internet, e.10: Lawrence Roberts

Lawrence Roberts

(1937- )

Bio Express :
Naissance de Lawrence Roberts le 21 décembre 1937 dans le Connecticut
1963 : Doctorat en génie électrique au MIT où il reste travailler pendant quelques années au Lincoln Laboratory.
1967 : Recruté par l’ARPA (voir plus bas) pour devenir le responsable du programme Arpanet.
La même année, Lawrence Roberts rencontre Donald Davies qui lui fait part de ses travaux sur la transmission de données par paquets. Il a alors l’idée d’appliquer ce processus et de l’implémenter dans le réseau d’ordinateurs qu’il utilise dans Arpanet.
1969 : Devient directeur de l’IPTO (l’Information Processing Techniques Office, branche de l’ARPA)
1973 : Passe dans « le privé » et fonde Telenet pour commercialiser la technologie naissante de la transmission par paquets.
1983 : Devient CEO de DHL Express
De 1993 à aujourd’hui, Lawrence Roberts prend la direction de plusieurs entreprises, la dernière en date étant Netmax en 2012.
La même année, il est intronisé au Internet Hall of Fame

Sa contribution à internet :
« Larry » Roberts, comme tous les chercheurs de sa génération a posé les bases, avec Arpanet, de l’internet moderne dans sa dimension spécifique d’ordinateurs communiquant entre eux. Il est plus particulièrement le concepteur de la commutation par paquets, qui est le processus d’acheminement dans lequel les messages sont découpés en paquets, chaque paquet comportant les adresses nécessaires à son routage ; les messages sont ensuite reconstitués à leur arrivée en fonction des paquets reçus.

L’anecdote :
Les travaux de Lawrence Roberts intéressaient de très près l’ARPA, la branche de recherche du ministère de la Défense. Ils lui demandèrent, à de nombreuses reprises, s’il voulait bien concevoir le nouveau réseau de recherche qu’ils mettaient sur pied.
Roberts refusa. Plusieurs fois. Il vivait aux alentours de Boston, et les bureaux de l’ARPA étaient à Washington. Mais le directeur de l’ARPA s’est rendu compte que l’organisme gouvernemental qu’il dirigeait fournissait plus de 50% du financement du MIT Lincoln Lab. Il décida donc d’appeler le directeur du laboratoire pour lui dire qu’il couperait les fonds si Lawrence Roberts ne venait pas travailler pour eux. Ce fut manifestement assez persuasif…

La rédaction
La rédaction
La rédaction est composée de plusieurs collaborateurs du Groupe Altares qui sont spécialisés dans leurs domaines respectifs (data science, data marketing, data intelligence, etc.) et qui partagent l'envie de faire part de leur passion de la Data à nos lecteurs.

Vous aimerez aussi...

X