Big Data Paris 2018 – Altares: Ici, c’est la Data (vidéo 1/2)

Incontestable succès public si l’on se base sur la forte affluence de cette édition, le Big Data Paris 2018 révélait également cette année le début de la maturité des entreprises sur le sujet de la data. Si les grands acteurs habituels (IBM, Oracle, AWS, SAP) tenaient leur place, plus de 200 exposants et une trentaine de startups étaient également présents.
Par la nature même des entreprises en présence, on pouvait noter que l’accent était fortement mis sur les technologies et les logiciels permettant de traiter, d’analyser et de rendre performante la data et ce, sous toutes les formes possibles : datavisualisation, outils de BI, IA, analytics, neuromarketing, etc.
Par ailleurs, au regard des thématiques des différents ateliers et conférences, on observe que la phase de découverte et d’évangélisation que l’on pouvait encore constater l’année dernière est en passe de s’effacer au profit de problématiques très concrètes, très techniques et au cœur des métiers des entreprises (marketing, performance commerciale, data management, risque, etc.).
Les retours d’expériences auxquels on a pu assister concernent à la fois des entreprises patrimoniales (SNCF, EDF, Renault, Alstom, etc.) et aussi d’autres présentes dans une grande diversité d’activités : c’est pratique, avec la data, on passe du sous-vêtement féminin (Etam) au crowdlending (Credit.fr) en passant par les VTC (Chauffeur Privé) ou encore les labos pharmaceutiques (Roche).

Un petit mot également sur les Trophées de l’Innovation dont le palmarès donne souvent une indication des tendances, que ce soit au niveau des technologies ou des enjeux des entreprises (ici, sécurité et performance commerciale):
– Prix BtoB: DataDome concernant son projet “Intelligent Data Protection” qui détecte en temps réel et sans intervention humaine les menaces pesant sur les sites web et API.
– Prix startup: La Javaness pour son projet « Predictor Smart Pricing » qui propose une interface web intuitive (basée sur de l’IA) à destination des commerciaux des entreprises B2B pour définir les meilleurs tarifs et optimiser les marges.
Pour connaître le reste du palmarès, c’est ici.

Quoi qu’il en soit, et cela est évoqué dans les interviews en vidéo ci-dessous, la grande majorité des exposants, souvent ultraspécialisés, proposent des solutions et des compétences qui gravitent à la périphérie de la data : ils raffinent, ils transforment, ils traduisent, ils restituent (souvent de façon très sexy), mais ils ne possèdent pas la Data…contrairement à Altares D&B.
Car le sujet est bien là : la data reste le carburant indispensable à cette débauche de technologies plus intéressantes et utiles les unes que les autres (enfin, presque toutes) et sans cette matière première, que ce soit en termes de volumétrie ou de qualité, aucune de ces applications n’ont de sens ni d’efficacité.
Maîtriser la data, sa provenance, sa qualité, sa fiabilité, son acuité, c’est un métier.
A ce jour, peu d’acteurs, en dehors d’Altares D&B, peuvent se targuer de le revendiquer.

Laissons la parole au business dans cette première vidéo, avec Caroline Gergaud, notre directrice commerciale et Thierry Cadin, responsable des alliances et des partenariats.

 

La rédaction
La rédaction
La rédaction est composée de plusieurs collaborateurs du Groupe Altares qui sont spécialisés dans leurs domaines respectifs (data science, data marketing, data intelligence, etc.) et qui partagent l'envie de faire part de leur passion de la Data à nos lecteurs.

Vous aimerez aussi...

X