Que se passe-t-il en cas de décès d’un associé ?

Le décès d’un associé, dirigeant ou pas, ne doit pas entraîner de facto la dissolution de l’entreprise. Cette dernière doit pouvoir perdurer dans le temps, quels que soient les évènements qu’elle peut rencontrer. Un large éventail de solutions s’ouvre alors aux associés survivants.